Bienvenue au Syndicat national des Vétérinaires d’Exercice Libéral

Liens

Xavier Beulin réélu à la tête de la FNSEA

Sans surprise, Xavier Beulin a été réélu, mercredi 9 avril, à la présidence de laFédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA) par le conseil d'administration pour un deuxième mandat de trois ans.

Aucun autre candidat ne s'était déclaré face à l'homme fort de la puissante fédération depuis trois ans.

Pour ce nouveau mandat, Xavier Beulin, 55 ans, céréalier de la Beauce et président du groupe industriel Sofiprotéol (biocarburants, huiles Lesieur ou œufs Matines) s'est fixé une priorité : ouvrir le débat sur les organismes génétiquement modifiés (OGM).

Stéphane Le Foll reste ministre de l’Agriculture

La composition du nouveau gouvernement du Premier ministre Manuel Valls a été annoncée le 2 avril.

Stéphane le Foll conserve le poste de ministre de l’Agriculture, de l’Agro-alimentaire et de la Forêt et devient également porte-parole du gouvernement.

Marisol Touraine est reconduite au ministère des Affaires sociales et de la Santé. 

Actes pouvant être pratiqués par des non-vétérinaires : révision a minima de l'arrêté du 5 octobre

Un arrêté publié le 25 février limite la possibilité pour les personnes n’ayant pas la qualité de vétérinaire de réaliser des opérations de castration et de caudectomie aux seuls animaux âgés de 7 jours au plus dans l’espèce porcine.

Il modifie l’arrêté du 5 octobre 2011 fixant la liste des actes de médecine ou de chirurgie des animaux que peuvent réaliser certaines personnes n’ayant pas la qualité de vétérinaire.

Cette révision fait suite à l’annulation de cet arrêté par le Conseil d’État le 11 décembre dernier, en réponse à l’intervention de plusieurs associations de protection animale.

«L’arrêté modifié s’inscrit dans un dispositif juridique dont l’élaboration avait fait l’objet d’un accord entre la profession vétérinaire et les organisations professionnelles agricoles.»

Seule l’espèce porcine est concernée

Le Conseil d’État avait pointé l’incompatibilité de cet arrêté avec la directive du 18 décembre 2008 prévoyant que les opérations de castration ou de caudectomie pratiquées sur un porc âgé de plus de sept jours doivent être réalisées par un vétérinaire. Le ministère de l’Agriculture a donc revu sa copie en limitant les modifications à la seule espèce porcine.

Pour les autres espèces, une certaine ambiguïté demeure suite à la décision du Conseil d’État puisqu’elles sont citées dans un des considérants de la décision mais ne sont pas reprises dans ses conclusions.

Dispositif plus large

Rappelons que l’arrêté modifié s’inscrit dans un dispositif juridique dont l’élaboration avait fait l’objet d’un accord entre la profession vétérinaire et les organisations professionnelles agricoles à la suite des états généraux du sanitaire de 2010.

Ce dispositif, qui ne vaut que pour le secteur des productions animales (et pour partie pour les soins dentaires en équine), comprend, outre cet arrêté aujourd’hui modifié, une ordonnance sur l’acte vétérinaire du 20 janvier 2011 et un décret du 5 octobre 2011 relatif « aux conditions dans lesquelles certaines personnes peuvent réaliser des actes de médecine et de chirurgie vétérinaires ».

Le chien + zen : un programme pour améliorer la relation Homme-animal


Chien Masque HDEF Print 01

Le SNVEL lance Le chien + zen, un programme national de connaissances et d’activités pour une cohabitation harmonieuse entre les hommes et les chiens.

Cette initiative prolonge et étend un programme pédagogique étranger destiné à prévenir les morsures canines des enfants de 3-5 ans.

Plus ambitieux, le programme du SNVEL va au-delà des morsures et s’intéresse plus généralement à la relation Homme-chien.

Il s’articule autour de quatre axes : conforter la confiance réciproque qui existe entre l’Homme et l’animal mais aussi la confiance du grand public envers les professionnels de santé, affirmer et faire connaître les bienfaits qui découlent d’une relation harmonieuse entre l’Homme et le chien, rappeler la nécessité d’un engagement responsable dans une relation avec un animal, renforcer l’implication de la profession vétérinaire en replaçant le praticien au centre de la relation Homme-animal.

Evolutif, ce programme a été pensé pour pouvoir être régulièrement enrichi par des informations nationales et locales.

Le chien + zen se traduit concrètement par différents outils à destination du grand public : un site Internet (www.lechienpluszen.fr) comprenant de multiples informations, vidéos, quizz..., une application pour tablette et smartphone et un relais par les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Google +, Youtube).

Une page Facebook et un compte Twitter sont ouverts : 

https://twitter.com/lechienpluszen

https://www.facebook.com/lechienpluszen?ref=hl

Le programme sera également présenté lors d’événements nationaux et au cours de nombreuses initiatives qui seront dévoilées tout au long de l’année.

Le lancement officiel du programme Le chien + zen est prévu au Salon de l’agriculture, le 22 février, à Paris-Porte de Versailles, sur le stand vétérinaire dans le hall 4.